Bandeau

NOUVEAU ! Kinésiologie : Principes niveau 1, un module pour débuter la kinésiologie sur le chemin de l'Onto-Kinésiologie. Du 22 au 25 février 2018 N'hésitez pas à me contacter pour plus d'informations

ONTO-KINÉSIOLOGIE

"Être ou ne pas être"

L’Onto-Kinésiologie est le résultat des recherches menées à Toulouse depuis 1998 par deux professionnels passionnés, Alfred Manuel et Dominique Raynaud.
Durant toute notre formation, une question récurrente s’est posée pour nous :
- "Qu’est-ce qui répond au test musculaire ?"
Le différents instructeurs interrogés nous parlaient de réponses musculaires ou bien du test de circuits neuro-musculaires, d’autres évoquaient des réponses du cerveau, tous au final arrivaient à un consensus mou autour d’une notion vague communément nommée "sagesse du corps".
Aucune de ces réponses n’était entièrement satisfaisante à nos yeux, car certains phénomènes liés aux tests restaient inexpliqués.
Par exemple, pourquoi quelques fois l’affirmation "Je m’appelle Alfred" entraîne-t-elle un muscle "fort" alors que "Je suis Alfred" entraîne un muscle "faible" ?
Autre exemple, il est possible de tester un muscle deltoïde antérieur pour connaître l’état de la circulation de l’énergie dans le méridien Vésicule Biliaire et obtenir une réponse musculaire faible, puis, immédiatement après utiliser le même muscle pour rechercher l’éventuelle émotion associée à ce déséquilibre énergétique et ce muscle sera alors "fort".
Le référentiel est différent et la réponse du deltoïde change.
Nous parvînmes peu à peu à l’hypothèse de différents niveaux de réponse, conditionnés par le positionnement du testeur, par son référentiel de travail. Ainsi, s’il attend une réponse d’ordre physique ou structurelle, le muscle répondra dans cette dimension, s’il désire plutôt une information d’ordre émotionnel, la réponse pourra être différente.
Nos recherches nous conduisirent à établir une convention posant que le conscient de la personne s’exprime au travers des affirmations "Je m’appelle…" ou "Je me sens…" alors que son inconscient le fait dans l’affirmation "Je suis…"
Le test musculaire devint ainsi un outil d’exploration de l’inconscient pouvant être utilisé pour mettre en évidence les lois, systèmes de croyance et programmes de survie inconscients qui nous empêchent la plupart du temps de réaliser nos désirs et objectifs conscients.
Il apparaissait de ce fait que nous pouvions être centrés sur notre identité au niveau conscient (“Je m’appelle Alfred” => MI+) et pas au niveau inconscient (“Je suis Alfred” => MI-). Après avoir cru que ce déséquilibre sur l’identité était à l’origine de toutes les difficultés, nous réalisâmes qu’il ne s’agissait en fait que d’une réponse de survie, une tentative de nous protéger d’une cause antérieure.
Nous sommes tous susceptibles, au cours de notre vie, de chercher à fonctionner à l’image d’un autre, d’un modèle, d’une idole. Il peut s’agir d’un parent, d’un grand frère, de Zinedine Zidane ou de Madona. Ces personnes représentent une forme d’idéal et semblent porteuses de qualités qui nous font défaut. Nous identifier à elles est une tentative de nous approprier certaines de leurs qualités dont nous pensons manquer.
Suivant les circonstances, nous cherchons inconsciemment à “être” notre modèle ce qui nous coupe de nous mêmes.
En approfondissant, nous en vînmes à la mise en évidence de difficultés telles que des deuils non faits, culpabilités, fautes ou dettes, personnelles ou héritées, lois familiales, voire secrets de famille, auxquels nous tentons d’échapper en cherchant à prendre une autre identité.
Le fait même d’accéder à ces niveaux d’information grâce aux tests musculaires était la preuve qu’il existait, chez la personne testée, une troisième dimension qui guidait les réponses et qui avait une vision globale des mécanismes, tant conscients qu’inconscients, dont elle était porteuse.
Nous avons nommé Nature Profonde, terme volontairement vague, cette part de nous mêmes qui sait qui nous sommes, quels sont nos potentiels, nos voies d’épanouissement et qui cherche à nous guider du plus profond de notre Être.
Elle s’exprime à travers l’affirmation “Je suis par Nature”
Certains parlent de Moi Essentiel, d’âme, de part de divin, de Soi ou bien de Shen.
Selon nous, être en bonne santé demande à ce que conscient, inconscient et Nature Profonde soient "alignés". Notre postulat est que notre bonheur est proportionnel à notre capacité à être en phase avec notre Nature Profonde.
Être ou ne pas être soi-même !


Onto-Kinésiologie et test musculaire

Nos recherches nous conduisirent à explorer des cause de déséquilibre dont l’origine, qui semblait remonter parfois à plusieurs générations, était totalement invérifiable. Les résultats de notre travail, pour encourageants qu’ils étaient, reposaient entièrement sur l’utilisation de tests musculaires dont, peu à peu, nous dûmes remettre en question la fiabilité, tant il est évident que les réponses musculaires sont inductibles.
L’expérience nous avait déjà montré que certaines personnes pouvaient chercher à tricher avec leurs réponses musculaires, notamment lorsqu’une information ne leur convenait pas. Nous savions alors leur expliquer qu’elles ne trichaient qu’avec elles-mêmes.
Par ailleurs, nous prîmes conscience que notre travail semblait quelques fois nous conduire, sous couvert de tests, à raconter des histoires qui, pour belles qu’elles étaient, avaient malgré tout tendance à ressembler à des contes plus ou moins fantaisistes et invérifiables.
Il apparaissait même qu’une information stressante pour le praticien pouvait se traduire par un changement de MI chez la personne testée.
Nous avions voulu croire à une neutralité toute scientifique de notre travail et notre monde vacillait, comme nos certitudes. Heureusement, les résultats restaient positifs dans la plupart des cas, mais nous nous devions de réagir ou de tout arrêter.
Il était devenu indispensable à nos yeux de fiabiliser au mieux les réponses obtenues.
Nous désirions obtenir des informations qui émaneraient directement de la Nature Profonde de la personne testée. Notre solution fut de développer l’utilisation de listes relatives à différents thèmes tels que “émotions”, “excuses”, “comportements” ou “besoins” par exemple. Les données, qu’il s’agisse de mots ou bien de phrases, y sont numérotées afin de pouvoir procéder au test en aveugle d’une liste de chiffres sans connaître les informations auxquelles ils renvoient. De cette façon, ni le praticien ni le client ne peuvent anticiper la nature des données à venir.
Cette méthode permet de laisser émerger l’information en laissant la parole à la Nature Profonde qui, par le truchement du test musculaire, va choisir mot après mot, ce qu’elle veut dire, et nous conduire ainsi très exactement là où elle désire aller.
Le recours à des questions est utilisé dans l’unique but d’obtenir des précisions sur les informations recueillies “en aveugle”, ainsi la Nature Profonde de la personne testée peut entièrement guider le travail. Elle nous conduit au niveau d’information et de compréhension que les conditions du moment nous permettent de traiter, ensemble, pour une efficacité optimale. Nous choisîmes de combiner cette technique de recherche d’informations avec l’utilisation en aveugle de symboles créés sur la base des hexagrammes du Yi King. Il s’agit d’un moyen rapide et efficace que nous avons élaboré, et qui permet de vérifier de nombreux pré-tests à tout moment, aussi bien chez la personne testée que sur le praticien. Il est parfois même demandé de procéder à une équilibration sur une tierce personne, telle qu’un parent qui assisterait au travail, et dont la présence influencerait le déroulement de la séance.
Ces symboles se présentent sous forme de cartes (cf. : pièces jointes) que nous testons par paquets d’abord, face imprimée sur le plexus de la personne. En procédant par élimination, nous déterminons celui qui entraîne un changement de MI et nous en prenons connaissance.
Toutes les informations recueillies sont soumises à la personne testée afin qu’ensemble nous puissions les interpréter et enrichir ainsi la conscience qu’elle a d’elle même. Ceci nous conduit très régulièrement à un travail spécifique sur le pardon extrêmement libérateur.

"Être et avoir été"

Cette façon de procéder nous conduisit bien malgré nous à la mise en évidence d’informations aussi troublantes qu’inattendues. En effet, il arrivait parfois que les troubles d’identité montraient une identification inconsciente à un homme ou une femme décédés.
Les protocoles jusque là utilisés devenaient dans ce cas inopérants et nous nous retrouvions totalement démunis.
Nous finîmes par nous en remettre à l’adage kinésiologique qui dit que “lorsque le corps nous donne une information c’est que nous sommes capables de la traiter”.
La seule hypothèse à laquelle nous parvînmes fut que nous étions en présence de l’âme de la personne décédée. La surprise et la peur passées, nous décidâmes de nommer ces âmes “entités” et qu’il fallait les chasser. Cela se révéla difficile, fatigant…et inefficace.
Développant nos recherches nous constatâmes que toutes les traditions sont d’accord sur le fait que l’âme après la mort a un chemin à faire. Il existe par contre des différences de vues à propos de ce chemin.
Quoi qu’il en soit, certaines âmes semblent avoir des difficultés à partir. Elles restent seules, dans la souffrance, avec le besoin de dire quelque chose ; Elles vont pour ce-faire choisir quelqu’un à travers qui s’exprimer. Elles deviennent ainsi des sources de déséquilibre pour leur hôte, dont elles vont perturber un niveau (au moins) d’existence sans qu’il s’en doute la plupart du temps.
Lorsque l’une de ces entités se manifeste en cours de séance, notre approche propose d’établir un dialogue avec elle au moyen du test musculaire.
Cela nécessite de favoriser une relation de confiance et d’amour afin de l’aider à faire son chemin et ainsi libérer la personne.
Ce travail montre par ailleurs que la présence d’une entité n’est jamais le fruit du hasard et qu’elle souligne une faille, une “porte ouverte” que ce travail donne l’occasion de refermer.
Il semble exister différentes catégories d’entités, depuis les entités familiales jusqu’aux entités de lieu en passant par les entités errantes.
Signalons en particulier la mise en évidence extrêmement fréquente d’entités issues de grossesses gémellaires non-abouties, dont la libération va aider la personne à se recentrer sur elle même en remettant en question la culpabilité profonde et inconsciente qui conditionne la plupart du temps son existence.
L’Onto-Kinésiologie propose une approche dédramatisée de ces phénomènes, libérée des peurs qui généralement sont soulevées lorsque ces domaines sont abordés. Nous présentons les fruits de notre expérience ainsi qu’une marche à suivre, comme un fil rouge pour les praticiens qui le souhaitent.
Il s’agit de nos propres systèmes de croyance et en aucun cas nous ne prétendons détenir la Vérité. Seuls les résultats obtenus depuis des années de pratique nous encouragent à continuer ce partage.


Tester la Vie

L’homme a voulu s’extraire de la création en se plaçant au dessus d’elle. Nous nous sommes coupés de la vie qui nous entoure en cherchant à l’asservir. Comment nous reconnecter et reprendre la place qui est la nôtre ?
Que nous apportent les êtres vivants qui nous entourent ?
Qu’attendent-ils de nous ?
Autant de questions que nous nous poserons durant ces deux jours de recherche et de partage…


Les concepteurs


Alfred Manuel, 13 avenue Debat Ponsan 31000 Toulouse (France) - (0033) 6 11 75 29 54

Après un parcours professionnel atypique qui m’a conduit de la Gendarmerie Nationale au théâtre et au cinéma avec la troupe Zingaro et Bartabas, j’ai rencontré la kinésiologie en 1996. Le coup de foudre a été immédiat et notre histoire d’amour, depuis, ne faiblit pas.
J’ai suivi la formation d’instructeur de TFH en 2001 et je l’enseigne avec bonheur.
En avril 2004, j’ai décidé de rencontrer John Thie et choisi de me rendre en Californie pour bénéficier d’un séminaire intensif de TFH qu’il y proposait. En complément, je suis officiellement habilité à enseigner les « Métaphores du TFH » puisque j’ai suivi le stage d’instructeur. Mes centres d’intérêt actuels tournent autour de la Communication Non-Violente créée par Marshall Rosenberg, l’Ennéagramme qu’étudie et enseigne mon épouse Catherine ainsi que l’Énergétique Chinoise
Mes recherches actuelles s’orientent vers le travail sur les animaux, les plantes, les minéraux et ce qu’ils nous renvoient.
Je partage mon temps entre les séances individuelles à Toulouse et la formation en kinésiologie en France et à l’étranger, depuis la Belgique jusqu’à la Mongolie en passant par le Chili et le Brésil.
Je suis l’auteur de l'ouvrage : "Découvrez votre Nature Profonde avec la kinésiologie. L’Onto-Kinésiologie" Je suis en charge de la promotion, du développement et de l’enseignement de l’Onto-Kinésiologie.

Dominique Raynaud, Kinésithérapeute, ostéopathe, passionné de recherche. A développé et enseigne lostéokinésiologie
 

Nos chemins se sont croisés en 1998 et depuis ce temps nous avons choisi de nous rencontrer toutes les semaines, pour travailler sur nous, échanger, comparer nos idées et résultats. L’Onto-Kinésiologie, toujours en évolution est le fruit de notre collaboration.

Nous sommes à ce jour tous deux membres de la Fédération Française de Kinésiologie Spécialisée qui oeuvre à la promotion et au développement éthique de notre profession.

Les heures de formation en Onto-Kinésiologie sont validées en France dans le cursus des étudiants en voie de professionnalisation.

L’Onto-Kinésiologie est reconnue par la Fédération Belge de Kinésiologie



Aucun commentaire: