Bandeau

NOUVEAU ! Kinésiologie : Principes niveau 1, un module pour débuter la kinésiologie sur le chemin de l'Onto-Kinésiologie. Du 22 au 25 février 2018 N'hésitez pas à me contacter pour plus d'informations

LA LANGUE AU CHAT


“Le jour où l’on comprendra qu’une pensée sans langage existe chez les animaux, 
nous mourrons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés par nos rires.”
Boris Cyrulnik
Aujourd’hui encore, la pratique quotidienne de la kinésiologie reste pour moi une source d’émerveillements et de découvertes. Elle pose bien souvent plus de questions qu’elle n’en résout et, par là-même, s’inscrit dans le mouvement de la Vie.
Il en résulte que notre existence apparaît fondée sur l’interaction de différentes dimensions qui nous composent : physique, mental, émotionnel, énergétique et spirituel, dans une recherche permanente d’équilibre. Cette vision reste néanmoins incomplète car l’influence du milieu dans lequel nous évoluons s’avère incontournable.
Le monde qui nous entoure peut être appréhendé comme un miroir qui nous renvoie en permanence le reflet de notre état d’équilibre intérieur. Il nous offre ainsi l’occasion de pratiquer des réajustements internes qui modifieront notre vision de la réalité. L’Autre nous renvoie à nous même, de façon inconsciente et sans ménagements la plupart du temps…
Notre éducation et nos apprentissages nous font souvent sombrer dans l’accusation ou le ressentiment, dans une victimisation puérile ou dans une réaction violente de recherche de pouvoir, auxquels l’amour est étranger. Nous attentons de l’Autre qu’il s’adapte à nos besoins… sans remettre en question ces besoins. Il en résulte souvent des disputes, des stress, des ruptures, des frustrations, des non-dits, des blessures infectées, entrecoupées de courtes périodes de répit et d’équilibre.
Dans ces états de lutte, de compétition, de refoulements et d’assouvissements, nous sommes accompagnés vaille que vaille par des partenaires de vie que nous avons choisis pour nous aider, nous secourir et parfois pour nous défouler.
À poils ou à plume, rampants ou évoluant sur deux ou quatre pattes, calmes ou remuants, domestiques ou de compagnie, les animaux font entièrement partie de notre quotidien. Ils sont amis ou bien esclaves. Ils travaillent ou paradent, nous offrent leur lait, leur progéniture, leur chair. Ils compensent nos faiblesses, lèchent nos plaies, recueillent nos confidences, nos humeurs avec une constance rarement prise en défaut.
L’application des techniques d’Onto-Kinésiologie sur nos compagnons de tous les jours m’a procuré une surprise de taille. Au-delà d’un effet thérapeutique non-négligeable, elle m’a révélé que les animaux qui nous entourent sont capables de communiquer entre eux à un niveau de subtilité insoupçonné. Plus incroyable encore, ils font montre d’un degré de compréhension et de conscience vis à vis de nous, leurs “maîtres” ou “propriétaires”, dignes des plus fins psychologues.
Ils cherchent à nous aider jusqu’à se sacrifier pour nous, alors que nous nous sentons supérieurs…
Le test musculaire, précieux outil de communication entre les hommes, nous offre aujourd’hui la possibilité de littéralement “laisser parler” les animaux, inaugurant une dimension de la réalité que seuls nous laissaient entrevoir les contes et légendes de notre enfance.
Je crois que l’écoute tissulaire développée par les ostéopathes est porteuse du même potentiel.
Il suffit d’oser.
C’est l’expérience que je vous propose de partager durant un week-end, à l’écoute de la sagesse des bêtes qui nous entourent et qui tentent de nous aider à nommer et pacifier nos propres animaux intérieurs.
Alfred Manuel

Aucun commentaire: